La protéine C réactive

Les protéines

Infos sur les protéines et sur les aliments protéinés

La protéine C réactive (CRP) se trouve dans le sang suite à une inflammation et elle est produite dans l'intestin par les cellules adiposes ou adipocytes. Pour ses caractéristiques on l’appelle protéine de phase aigüe.

Proteina C reattiva

La protéine C réactive fait partie de la famille des protéines connues comme pentraxines pour leur pliage caractéristique.

La protéine C réactive n’est pas la protéine C ni le peptide C.

Les fonctions de la protéine C réactive:

Cette protéine fait partie des réacteurs de phase aiguë. Pendant les processus inflammatoires, lesniveaux de protéine C réactive augmentent à cause d’une grande concentration de IL-6 dans le plasma, produit par des macrophages et adipocytes. Cette protéine est associée à la phosphocholine dans les microbes, pour assister probablement à l’union complémentaire pour les cellules défectueuses ou étrangères et améliorer la phagocytose pour les macrophages.

Les niveaux normaux de protéine C réactive augmentent en 6 heures pour atteindre leur maximum en 48 heures. Sa moyenne de vie est constante et son niveau est déterminé par le taux de production et par la gravité de la cause. Le sérum amyloïde A est un indice de phase aiguë qui répond plus rapidement en circonstances similaires.

L'histoire de la protéine C réactive

La protéine C réactive a été découverte par Tillett et Francis en 1930 comme substance présente dans le sérum de patients avec une inflammation aiguë qui réagissent au polysaccaride C du pneumocoque. Au début, on pensait que cette protéine était une ségrégation pathogène, car elle était très présente chez les personnes avec carcinomes. La découverte de la synthèse hépatique et de la ségrégation de la protéine C réactive a fermé ce débat. On croit qu’elle est liée à la phosphocholine, commençant la reconnaissance et la phagocytose des cellules endommagées.

Génétique et biochimie de la protéine C réactive

Le gène PCR se trouve dans le premier chromosome (1q21-q23). La protéine C réactive est une protéine de 224 résiduels et avec une masse molaire du monomère de 25.106 Da. Elle a une forme de disque pentamérique annulaire. Les protéines avec cette configuration sont connues comme pentraxines. La PCR est un peu différente parce qu’elle a 10 sous unités qui forment deux disques pentamériques avec une masse moléculaire de 251.060 Da.

Utilité de la protéine C réactive per la diagnosi

La protéine C réactive est un indice d’inflammation. Il y a peu de facteurs qui modifient les niveaux de production de cette protéine.

Mesurer et quantifier le niveau de protéine C réactive peut être utile pour déterminer l’effectivité d’une maladie et son traitement ou pour en connaître l’état. Normalement, le sang se recueille dans un tube séparateur de sérum et s’analyse dans un laboratoire.

Pour connaître les niveaux de la protéine C réactive il y a différents types d’analyses, comme l'ELISA, l'immunodiffusion rapide, l'immunoturbidimétrie et l'agglutination visuelle.

Les infections virales se produisent avec des valeurs de protéine C réactive plus bas par rapport aux infections bactériennes. Dans les analyses du sang lesvaleurs normales de protéine C réactive sont mineurs de 5 ou 6 milligrammes par litre de sang.

Preuves pour le diagnostic cardiologique associées à la protéine C réactive

La protéine C réactive est un indice générale pour les infections et les inflammations. Elle peut être utilisée pour déterminer le risque de maladies cardiaques. Elle ne peut pas être utilisée comme preuve déterminante parce qu’il y plusieurs facteurs qui influencent le haut niveau de protéine C réactive.

Un niveau de protéine C réactive supérieur à 2,4 mg. par litre de sang indique un risque deux fois plus important de souffrir d’un problème coronaire, qu'un niveau mineur de 1 mg. Même si elles ne sont pas un facteur déterminant, les niveaux de protéine C réactive peuvent aider à orienter les diagnostics et indiquer le risque de maladies cardiaques.

Glycosylation en protéine C réactive

La glycosylation est un processus chimique qui ajoute du glucose à une autre molécule. La protéine C réactive peut contenir des sucres ajoutés et cela peut aider pour déterminer quelques maladies.

Rôle de la protéine C réactive pour diagnostiquer maladies cardiovasculaires

Des récentes recherches suggèrent que les patients avec des hauts niveaux de protéine C réactive sont sujets au diabète et aux maladies cardiovasculaires.

Protéine C réactive pour diagnostiquer le cancer

Le rôle de l’inflammation dans le cancer est déjà connu. Des organes de notre corps sont plus sujets à souffrir de cancer quand ils sont enflammés chroniquement.

Les analyses du sang des patients atteint d'un cancer ont une concentration moyenne de protéine C réactive de 2,69 mg. par litre de sang. Les sujets non atteint de cancer du côlon ont par contre une quantité moyenne d’ 1,97 mg.