Protéines et système immunitaire

Les protéines

Infos sur les protéines et sur les aliments protéinés

Le système immunitaire utilise des protéines réceptrices pour reconnaître les germes.

Relation entre les protéines et le système immunitaire

Les scientifiques savent que les structures des protéines réceptives des plantes et des animaux sont similaires. Les changements de ces protéines peuvent affaiblir la fonction immunitaire ou dans un cas contraire produire une hyperactivité du système immunitaire, comme dans le cas de la maladie de Crhon, la sarcoïdose et le syndrome de Blau.

Dans les plantes, cette mutation provoque un phénomène connu sous le nom de "plantes paranoïaques" car elles se défendent d'agents pathogènes inexistants.

Mécanisme moléculaire: protéines réceptives

L'article sur les protéines et le système immunitaire de Frank Takken (UvA) et Wladimir Tameling (UR) parle du mécanisme moléculaire responsable de la régularisation de ces récepteurs immunitaires de plantes. La régularisation correcte de ces mécanismes est indispensable, parce que ces récepteurs déterminent la différence entre une plante saine, morte ou malade. Cela signifie un état d’attente en absence de germes et une activation rapide pendant une infection. Takken et Tameling découvrirent que le domaine central de ces récepteurs multi domaines joue un rôle fondamental dans cette régularisation. Ce mécanisme est similaire dans les récepteurs immunitaires des plantes et dans celui des Être humains.

Protéines réceptives multi domaine

Le mot récepteur multi domaines fait référence à une protéine à modules multiples, chacun avec son rôle. Le récepteur est comme une alarme anti incendie avec un détecteur de fumée, une unité de contrôle pour vérifier quand le senseur s’active et une cloche d’alarme. Chaque composants de la protéine fait son travail et si un seul composant se trompe, le mécanisme est compromis. Les protéines réceptives multi domaines ont un composant qui reconnaît les agents pathogènes (détecteur de fumée), un autre avec lequel la protéine codifie cette information (unité de contrôle) et un troisième à travers lequel la protéine transmet un signal aux autres protéines en activant un système de défense de la cellule (cloche d'alarme).

Rating: 3.8/5 (19 votes)

Articles en relation avec Protéines et système immunitaire