Les protéines et l'autisme

Les protéines

Infos sur les protéines et sur les aliments protéinés

Les scientifiques ont découvert comment les changements de deux protéines peuvent provoquer l'autisme.

protéines et autisme

On a démontré comment une protéine augmente l’excitabilité des cellules nerveuse, tandis que l’autre interdit l’activité cellulaire. L’équipe de l'Université du Texas a découvert que, dans des circonstances normales, les protéines se contrebalancent.

Comprendre le fonctionnement du cerveau autiste aura des repercussions importantes sur l’éducation et le traitement.

Union parmi les cellules

Les résultats suggèrent une nouvelle théorie selon laquelle l’autisme comporte un déséquilibre entre l’excitation et les connexions inhibitoires des cellules nerveuses. Les protéines qui servent à lier physiquement les cellules nerveuses furent découvertes par l’équipe de l'Université Southwestern Medical Center, cela fiat déjà 10 ans.

Le chercheur et docteur Ege Kavalali a affirmé: "Les mutations de ces protéines sont liées à des variétés d’autisme." Ce travaille nous donne une idée claire de comment fonctionnent ces protéines. Sans savoir ce que ces protéines font, on ne pourrait jamais déterminer une stratégie thérapeutique".

Seulement peu de synapses, avec lesquelles les enfants survivent jusqu’à l’âge adulte, se sacrifient pendant l'enfance. Les dernières recherches nous montrent qu’avec une forme mutante de la protéine neuroligin on peut réduire le numéro de synapses qui se développent en âge adulte.

Cela pourrait nuire la capacité des cellules nerveuses à réaliser les connexions habituelles et provoquer un déficit chez les personnes qui souffrent d’autisme, avec des conséquences sur la façon dont elles se communiquent et interagissent avec les gens.

L'autisme et les protéines

Les personnes qui souffrent d’autisme peuvent avoir des difficultés liées à la compréhension des sentiments des autres, rendant compliqué l'instauration de relations amicales.

L'autisme est souvent associé aux problèmes d’apprentissage. Le professeur Simon Baron-Cohen, directeur du Centre de Recherche sur l’Autisme de l’Université de Cambridge, a souligné que la recherche sur le rôle de la neuroligin est important pour l’autisme.

Comme il le dit: "Nous avons besoin d’en savoir plus sur les gènes qui codifient la neuroligin et cette protéine pour établir si elle joue un rôle spécifique dans l’autisme et les conditions qui le favorisent." Comprendre en quoi un cerveau autiste est différent d’un cerveau normal aura des répercussions importantes pour l’éducation et son traitement".

Rating: 4.3/5 (9 votes)

Articles en relation avec Les protéines et l'autisme